Chroniques de la P'tite Vingnenne 1997

Ma Chronique au printemps...


par Danielle Tremblay

  1. 100 ans d'enregistrement au Québec (édition anniversaire 1897-1997)


    Société Radio-Canada (radio) et Disques Fonovox, distribution Fusion III, 1997, coffret de 4 disques compacts et livret documenté de François Tousignant.

    Ce printemps ne fait pas que dégeler nos oreilles, nos orteils ou notre sens du rythme. Il dégèle aussi notre mémoire et la revivifie... Les archives musicales inestimables auxquelles nous donne accès la Société Radio-Canada pour célébrer 100 ans d'enregistrement au Québec 1897-1997 sont bel et bien là pour le prouver. Ce rutilant coffret de quatre disques compacts a été produit par Radio-Canada en collaboration avec les Disques Fonovox, la maison de distribution Fusion III et de nombreux collectionneurs et artistes (et leurs successions) venus prêter main-forte.

    Cet "Hommage aux pionniers de l'enregistrement sonore" rend compte en fait de la production abondante et diversifiée de musique enregistrée ici sur le support du disque 78 tours. Le 78 tours a profité chez nous d'une belle longévité à en croire les documents sonores qui s'étendent de 1916 ("Gai lon la, gai le rosier" chantée par le baryton Joseph Saucier sur étiquette Columbia) à 1959 (la chanson-fétiche de Paolo Noël: "Le petit voilier" composée par l'abbé Paul Marcel Gauthier et enregistrée sur étiquette RCA). Remarquablement bien restaurées, ces archives de chansons regorgent de saveurs et couvrent tous les styles et les courants qui prévalaient à leurs époques respectives: chanson lyrique, folklore populaire ou "de bon aloi", chansonnette fantaisiste et burlesque, chanson religieuse, jusqu'aux chansons plus "inclassables" de nos premiers auteurs-compositeurs-interprètes: La Bolduc, Lionel Daunais, Jacques Blanchet et bien sûr Félix Leclerc.

    Le souci d'historicité donne lieu à un beau texte de François Tousignant qui ratisse largement les jalons de l'évolution de l'enregistrement musical et du répertoire chanté au Québec depuis le début du siècle (les originaux comme les versions). Chaque chanson est bien identifiée dans le livret de 22 pages qui comprend aussi des dessins des premiers gramophones. Cependant à l'écoute des disques, toutes les chansons se suivent pêle-mêle sans souci chronologique, ce qui n'est pas une mauvaise chose parce que les découvertes ou les redécouvertes frappent en plein coeur: on est toujours pris par surprise.

    Je vous donne un aperçu de mes plus heureux "chocs culturels":

    1. le comédien Jean-Pierre Masson (notre Séraphin de la télévision nationale) qui entonne "Auprès de ma blonde" avec une belle et voluptueuse voix de basse en 1958.

    2. le célèbre folkloriste Conrad Gauthier chantant "Marie Calumet" accompagné par un pianiste et un joyeux choeur inconnus en novembre 1927.

    3. "À la claire fontaine" harmonisée en toute beauté par le Trio Lyrique en 1948.

    4. "Prendre un p'tit coup c'est agréable" avec la Famille Soucy en juin 1950.

    5. Le croustillant "Sauvage du Nord" de Madame Bolduc du 26 mars 1931.

    6. Rose Ouellette (La Poune) dans son morceau de bravoure "La Poune au Paradis" (12 novembre 1946).

    7. L'élégante complainte "Évangéline" composée par Anna Malenfant du Trio Lyrique, grande dame de la chanson francophone acadienne (québécoise par extension). Enregistrement de juillet 1940.

    8. La version satirique de "Malbrough s'en va-t-en guerre" par Ovila Légaré en février 1928.

    9. "Les noces de Maria Chapdelaine": cantique inénarrable composé par Soeur St-Damase de Rome et Stephen Foster et chanté par Edwidge Rivière et la Manécanterie Meilleur en décembre 1952.

    10. "Les voyelles", folklore pour virtuoses d'Eugène Daigneault (tordant!) en septembre 1942.

    11. "Soirées de Québec": pot-pourri de chansons harmonisé par Ernest Gagnon pour les Grenadiers Impériaux (porte-parole de La Bonne Chanson) en mai 1942.

    12. "Chant du Réveil rural": chanson-thème de l'émission radio du même nom composée par Oscar O'Brien sur un poème d'Alfred Desrochers (vers 1937).

    13. La chanson-fétiche de Muriel Millard: "Nos vieilles maisons" interprétée par Les Petits Chanteurs de la Nature en 1955.

    14. "Pedro de Mexico": de l'exotisme coquin interprété par Monique Leyrac en 1950.

    15. L'adorable chanson du "Train miniature" (entre comptine et swing) écrite par Jacques Blanchet et interprétée avec brio par Estelle Caron en 1955.

    16. "Voyage de noces": ballade tragi-comique de Lionel Daunais interprétée par notre "Capitaine Bonhomme" Michel Noël au Concours de la Chanson canadienne en 1957.

    17. "I went to the market" dans l'interprétation alerte du duo folkloriste d'Hélène Baillargeon et Alan Mills en 1953.

    18. La célébrissime "Chanson de l'Adieu" d'après l'étude op. 10 no 3 de Chopin qui a hanté bien des amateurs de "p'tites vues": elle est interprétée par Jules Jacob en février 1946.

    J'en passe et des meilleures: Alys Robi et son "Tico Tico" brésilien, Oscar Thiffault et ses deux classiques "Le Rapide blanc" et "Le Rocket Richard", Aglaé et sa chanson-thème, le "Merle Rouge" à la voix d'or Fernand Perron, Jeannine Lévesque, reine du chant tyrolien (vous avez bien lu!) et l'inoubliable "Prière bohémienne" de Félix pour faire bonne mesure. On ne s'empêchait pas non plus d'ajouter des interprétations de Brel (Yoland Guérard) ou d'Aznavour (Lucille Serval) aux fleurons de nos variétés lyriques. Quoi qu'il en soit, des heures de plaisir ou de pur étonnement vous attendent.

    Le coffret de beau carton plastifié, aux couleurs riches, a été conçu pour rappeler la nostalgie des vieilles collections 78 tours: mais ne vous en faites pas, il n'est pas trop difficile à manipuler. Préparez-vous au "Réveil de la Nature et de l'Histoire"!!!


  2. En vrac: Jane Birkin, Jean-Louis Deaulne, Annette, Laurence Revey

    Versions Jane est le disque le plus achevé et le plus revigorant que Jane Birkin a consacré aux chansons de Serge Gainsbourg. Pour en savoir davantage, consultez-moi dans l'édition d'avril 1997 du journal web La Souris d'Amérique: www.souris.net.

    Jean-Louis Deaulne, auteur, compositeur, interprète et arrangeur, membre à part entière du groupe vocal zaïrois-belge Zap Mama (à dominance féminine), a commis récemment un album solo. Cela me semble une belle oeuvre d'homme-orchestre de la voix, riche en univers sonores personnels. J'en traiterai plus longuement dans une prochaine chronique, car je n'en ai écouté que quelques extraits radiophoniques jusqu'ici.

    Laurence Revey, auteure-compositeure-interprète suisse on ne peut plus originale, sera présente parmi nous cet été et cet automne -aux Francofolies de Montréal entre autres. Elle compose sa musique en plusieurs langues (y compris le romanche de son coin de pays) et se base sur les composantes très sensuelles des voix et de la percussion. Elle danse aussi bien qu'elle chante sur une palette étonnante. Je vous en parlerai plus longuement après l'avoir vue en spectacle.

    Enfin, je suis en train d'écouter le premier album solo d'Annette (Campagne) intitulé Sauter de haut. Je découvre de belles qualités à ses chansons qui contiennent des éléments accrocheurs mais qui sont écrites avec intelligence... Je veux attendre cependant de m'en imprégner mieux: je vous en reparlerai cet été en le mettant en perspective avec la dernière "offrande" du groupe Hart Rouge à caractère résolument folk.

    À bon entendeur, salut!


Début