Les bâtisseurs
de la
chanson québécoise
Le développement historique et le fonctionnement de l'industrie de la chanson québécoise
La chanson du Québec et ses cousines

photo Claude Gauthier



Petite histoire

photo2
Claude Gauthier voit le jour le 31 janvier 1939 à Lac-Saguay, dans les Laurentides, au nord de Montréal. Après ses études secondaires, il prend des cours de diction chez Mme Jean-Louis Audet. En 1954, il s'installe à Montréal et il interprète ses compositions à la boîte à chansons La Poubelle de Tex Lecor et à La Piouke. Avec la chanson Le soleil brillera demain, il remporte le premier prix du concours Étoiles de demain de CKVL. Cette chanson lui vaut également le Grand Prix du disque canadien CKAC (1961) pour la meilleure composition originale. En 1964, il se présente au Festival du folklore de Carnegie Hall (New York). Il chante à l'Olympia (1966) en compagnie de Monique Leyrac, des Jérolas, des Feux follets, de Gilles Vigneault, de Clémence DesRochers et de Pauline Julien. Son microsillon Cerfs volants lui vaut le prix du Festival du disque en 1969. Il participe à de nombreux festivals dont celui de la chanson à Spa en Belgique (1972) et à celui de la chanson francophone à Strasbourg (1977). Il participe aussi à une importante tournée intitulée Trois fois chantera avec Claude Léveillée et Pierre Létourneau (1984). Plusieurs interprètes, tels Renée Claude, Louise Forestier, Pauline Julien, Pierre Lalonde, Michèle Richard chantent ses compositions. Il joue dans plusieurs films dont Les ordres (1974) de Michel Brault, où il se distingue plus particulièrement en tenant l'un des rôles principaux et dans le téléroman Chambres en ville. Il a enregistré plus d'une dizaine de disques.

Tiré de La Chanson québécoise de la Bolduc à aujourd'hui, Roger Chamberland et André Gaulin, Nuit Blanche éditeur, 1994

début


Paroles de chansons

Le plus beau voyage

début


Discographie sommaire

début


Bibliographie

début


Ouvrages sur l'auteur


Bibliographie de la recherche pour cette page:
Dictionnaire de la musique populaire au Québec (1955-1992), Robert Thérien et Isabelle d'Amours, Institut québécois de recherche sur la culture, 1992
Le guide de la chanson québécoise Robert Giroux, Constance Havard et Rock Lapalme, Triptyque/Syros Alternatives, 1991
La chanson québécoise de la bolduc à aujourd'hui Robert Chamberland et André Gaulin, Nuit Blanche Éditeur, 1994

début


Contactez-nous