Les bâtisseurs
de la
chanson québécoise
Le développement historique et le fonctionnement de l'industrie de la chanson québécoise
La chanson du Québec et ses cousines

Jean-Pierre Ferland

photo

Auteur-compositeur-interprète, Jean-Pierre Ferland naît à Montréal le 24 juin 1934 et fait des études aux Hautes études commerciales de Montréal. Commis à Radio-Canada (1956), il quitte son emploi en 1958 pour fonder Les Bozos avec Raymond Lévesque, Hervé Brousseau, Claude Léveillée et Clémence DesRochers. En 1959, il chante pour la première fois à la télévision de Radio-Canada à l'émission Music-Hall. Il remporte le concours de la société d'Etat avec Chanson sur mesure et Feuilles de gui. Il enregistre cette dernière pièce aux Choralies de l'Alliance des chorales canadiennes, ainsi que sur un disque produit à Radio-Canada qui comprend les 12 meilleures chansons canadiennes. En 1962, la même chanson lui mérite le deuxième prix du Gala international de la chanson à Bruxelles au concours Chansons sur mesure. Il représente le Canada en Pologne au troisième Festival de Sopot et reçoit le Prix d'interprétation à Cracovie. à la suite d'une tournée faite au Québec en 1964, il remporte le prix du meilleur auteur-compositeur-interprète au festival du disque de Montréal (1965). Il gagne aussi le Grand Prix et le Prix de popularité (catégorie auteur-compositeur-interprète) au Festival du disque de Montréal et le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros (1968 et 1977). photo En 1970, il participe à l'Exposition internationale d'Osaka au Japon, où il se présente en compagnie de l'Orchestre symphonique de Montréal. élu meilleur auteur-compositeur-interprète de l'année au Gala des artistes (1972), il produit de nombreux microsillons, dont Jaune qui marque un moment important dans l'industrie du disque québécois. Il participe au spectacle des fêtes de la Saint-Jean (1976) en compagnie de Claude Léveillée, Gilles Vigneault, Robert Charlebois et Yvon Deschamps. Depuis 1980, Ferland anime plusieurs émissions de télévision, en plus de faire partie de la distribution du spectacle Du gramophone au laser (1984). Il compose une comédie musicale intitulée Gala (1989), qui reçoit un accueil mitigé. Son disque Bleu, blanc, blues (1992) marque son retour à la chanson.

Tiré de La Chanson québécoise de la Bolduc à aujourd'hui, Roger Chamberland et André Gaulin, Nuit Blanche éditeur, 1994


Quelques textes de chansons:
Ton visage

début


Discographie sommaire

Écoute pas ça (Montréal, 1995, Musicor 5549-01008-2)

Bleu, blanc, blues (Montréal, 1992, Jaune PJC-1004 CD)

Master Serie: Jean-Pierre Ferland (compilation 1988, Barclay CD-839671-2)

Jean-Pierre Ferland, Les 20 premiers succès (compilation,Select SQCD-20001)


Bibliographie:
Chansons, par Jean-Pierre Ferland, introduction de Pierre Duceppe, Montréal, Leméac, Mon pays mes chansons 1, 1972, 218 p.
Dictionnaire de la musique populaire au Québec (1955-1992), Robert Thérien et Isabelle d'Amours, Institut québécois de recherche sur la culture, 1992
Le guide de la chanson québécoise Robert Giroux, Constance Havard et Rock Lapalme, Triptyque/Syros Alternatives, 1991
La chanson québécoise de la bolduc à aujourd'hui Robert Chamberland et André Gaulin, Nuit Blanche Éditeur, 1994

début


Contactez-nous