Les bâtisseurs
de la
chanson québécoise
Le développement historique et le fonctionnement de l'industrie de la chanson québécoise
La chanson du Québec et ses cousines

photo Clémence Desrochers



Petite histoire

retrait retrait
Fille du poète Alfred DesRochers, Clémence naît à Sherbrooke le 23 novembre 1933. Elle acquiert une formation en théâtre au Conservatoire de Montréal puis débute comme comédienne à la télévision de Radio-Canada, dans le cadre de l'émission La boîte à surprises (1958-1959). En 1958, elle donne des représentations au Saint-Germain-des-Prés de Paris, où Jacques Normand la remarque. Elle devient la première femme chansonnière après La Bolduc et se produit surtout dans les boîtes, où elle est souvent chargée de faire l'ouverture officielle (1959-1962). Elle incarne, en grande partie, l'âme des Bozos (1959-1967). En 1964, elle présente une comédie musicale Vol rose du flamand à la Comédie-Canadienne, dans une mise en scène d'Albert Millaire. Elle se produit à Ottawa en 1965 dans une revue, On le prend pas, constituée de musique (Pierre-F. Brault), de chansons, de sketches et de chorégraphies. Sa production dans l'univers du spectacle se veut constante, même si l'auteure aime bien se retirer sporadiquement pour se ressourcer. Son premier public est relativement restreint mais ses admirateurs, fidèles. De 1974 à 1978, elle continue de cultiver le monologue et la chanson et produit une série de spectacles tout en écrivant pour d'autres artistes. Le premier disque qui attire l'attention s'intitule Le monde aime mieux Mireille Mathieu (1975). Son public s'élargit et vient à ses spectacles pour rire, avec elle, de ses monologues drôles et amers, qui alternent avec des chansons nostalgiques sur le monde brisé de l'univers familial. En 1984, elle reçoit )a médaille Jacques-Blanchet. Après Mon dernier show, présenté d'avril 1977 à août 1978, elle se retire temporairement de la scène. Mais dès 1980, elle donne spectacle d'adieu sur spectacle d'adieu. Outre qu'elle compose des chansons, DesRochers publie plusieurs livres et participe à diverses émissions de télévision. D'excellents musiciens, comme Marc et Denis Larochelle, Gaston Brisson, J.-M. Cloutier, Jean-Marie Benoît, l'ont assistée durant sa carrière.

Tiré de La Chanson québécoise de la Bolduc à aujourd'hui, Roger Chamberland et André Gaulin, Nuit Blanche éditeur, 1994

début


Paroles de chansons

à venir

début


Discographie sommaire

début


Bibliographie

début


Ouvrages sur l'auteure

début


Autres expériences


Bibliographie de la recherche pour cette page:
Dictionnaire de la musique populaire au Québec (1955-1992), Robert Thérien et Isabelle d'Amours, Institut québécois de recherche sur la culture, 1992
Le guide de la chanson québécoise Robert Giroux, Constance Havard et Rock Lapalme, Triptyque/Syros Alternatives, 1991
La chanson québécoise de la bolduc à aujourd'hui Robert Chamberland et André Gaulin, Nuit Blanche Éditeur, 1994

début


Contactez-nous